« Fascination du Corps et de l’Anatomie …Aliénation dialectique de l’Esprit à la Chair …Rigueur cristalline du squelette et mouvance ophidienne des muscles … Stabilité tectonique des masses et fugacité éthérée de l’expression …Pesanteur sourde de l’ombre et évanescence de la lumière …Marbre des seins, fluidité du regard ! Corps humains, ou surhumains, qui dira vos matières ? Corps humains, ou inhumains, qui exprimera votre vie, votre douleur, votre essence éternelle ? Que votre structure s’affirme dans la violence d’un contraste de valeur , en pleine pâte , ou qu’elle se dissipe dans la brume liquide d’un glacis , de la Magie d’une Forme à la Formule Magique, Corps de la Femme, Enveloppe Sublime , tu restes mon Ultime et Mystérieuse Equation ! »

(Suite)